Historique

Une tradition

Abb Thenon recadre 1866 : un prêtre de Paris, l'abbé Thenon, accueille six lycéens dans une maison du quartier latin. Normalien et universitaire, il leur fournit un support pédagogique et une formation humaine et spirituelle.

L'externat de lycéens va se développer rapidement : trois maisons à Paris (Bossuet, Fénelon, Gerson), une à Lyon (Ozanam), l'oeuvre connaît un immense succès. Des milliers d'adolescents sont accueillis pour des études du soir ou en internat, dans un projet chrétien de formation. Une société de prêtres est organisée, regroupant les ecclésiastiques engagés dans l'oeuvre des externats de lycéens.

Un service

Cent cinquante ans plus tard, les changements qui ont affecté l'école et la société ont conduit à modifier l'œuvre de l'abbé Thenon dans le respect des intuitions fondatrices.

Accueillant en internat des élèves des classes préparatoires externes dans les lycées du Quartier Latin, l’Institut Bossuet présente un caractère original et unique, voulu dès 1866, par son fondateur l’abbé Léon Thenon

Un internat confortable et studieux permet la préparation des concours. Des tuteurs, étudiants en grandes écoles, vivent avec les pensionnaires et les accompagnent dans leurs études, tout en restant attentifs aux problèmes humains.

Une ambition

Initiative de l'Église catholique, au service de l'intelligence et des études, Bossuet est un projet d'exception :

  • qualité exceptionnelle des internes, élèves des grands lycées du quartier latin,
  • valeur humaine et spirituelle de l'encadrement des tuteurs,
  • qualité de l'environnement de vie.

 

L'équipe pédagogique, administrative et technique partage ces valeurs, qui sont celles de Bossuet depuis sa création, et qui fondent une conviction commune : le service de l'intelligence est la meilleure réponse de l'Église aux défis de la modernité.